27 novembre 2011

94

94


Humer le fantôme de ta peau
dans l'espoir  d'étancher ma soif...

Puiser dans la  mémoire de mes yeux
qui ont su gober, avides,
un sourire, ta constellation du cygne, une ridule,
l'ourlé de lèvres gourmandes, le granuleux de ta joue.

Ma langue se replie sur elle même,
déçue de ne pouvoir que  laper leur réminiscence.

Seul me répond un frisson épidermique
nourri de solitude, de silences et de vide.

Posté par urbanodugave à 18:34 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Commentaires sur 94

Nouveau commentaire